logo

La France des Frères musulmans : Communiqué

uoiffranceislamistes7

Malgré l'alerte citoyenne, lancée ici-même, l'islamiste soudanais Issam Al-Bachir, connu pour avoir signé l'appel au jihad armé en Syrie en 2013, favorisant l'apparition des milices terroristes et du groupe État Islamique, et pour avoir tenu des propos antisémites et pro-Hamas en 2014, a pu participé au rassemblement des Frères musulmans de l'UOIF à Paris-le-Bourget au grand dam de l'état d'urgence. Il a même participé à une émission diffusée sur la chaine qatarie Al-Jazeera ce jour même. Amar Lasfar avait dit hier que les autorités n'avaient formulé aucune objection quant à sa présence. Cela démontre que le comportement de l’État n'est plus clair pour ne pas dire complice. Car comment peut-il, en presque une semaine d'intervalle, expulser Hani Ramadan et tolérer la présence d'un jihadiste ? Quid de l'état d'urgence et de la lutte contre la radicalisation islamiste ?

Par ailleurs, l'UOIF a officialisé aujourd'hui le changement de son nom. Elle ne s'appelle(rait) plus l'UOIF mais "Musulmans de France". En réaction à cette tartuferie de plus, je me suis déjà exprimé à ce sujet le 28 février 2017 dans un post intitulé : l'UOIF change de nom : une OPA des Frères musulmans en France sur les citoyens musulmans de France (*), dont voici un extrait :
[...] Je ne pense pas qu'il s'agirait uniquement d'une stratégie de communication, somme toute plausible. Ma lecture se résume ainsi : les Frères musulmans de l'UOIF marquent, par cette décision, le début d'une nouvelle étape, d'une nouvelle ère, de leur processus stratégique initial. Doté désormais de nombreux outils de propagande islamiste et de lutte contre ladite "islamophobie", à l'image du CCIF et de ses antennes locales, cette décision scelle donc une volonté de s'accaparer définitivement de ladite "représentativité" des français musulmans et du culte musulman [auprès des pouvoirs publics].
Ainsi, les Frères musulmans de l'UOIF décident de noyer le poisson dans une stratégie d'islamalgame à peine voilée, banalisant leur idéologie islamiste, de deux sabres et d'un Coran, et usurpant un volet identitaire [musulmans de France], de quelques millions de français, à des fins d'influence et de conquête du pouvoir politique au nom d'Allah [...].
A cette occasion, je lance un appel, à l'adresse de tous les citoyens français de foi, de culte ou de tradition musulmane, qui rejettent l'idéologie islamiste, de constituer un collectif citoyen pour solliciter, au plus vite, l'examen d'un recours auprès des juridictions compétentes quant à la légalité (ou pas) de cette usurpation très dangereuse et criminelle qui ouvre la voie au takfirisme institutionnalisé et à l'excommunication mortifère des citoyens musulmans par des agents islamistes.
La France des Frères musulmans sera, si rien n'est fait, à l'image de ce que cette secte a déjà réalisé dans d'autres pays et régions : Algérie, Égypte, Syrie, Libye, Yémen, Gaza, Turquie, Soudan, etc, non sans l'aide logistique de certaines monarchies frérosalafistes et la complaisance cynique d'un système politico-médiatique local intéressé.
Note :
☆☆☆
(*)- Lire ici : https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10212501252751271
Mohamed Louizi

uoiffranceislamistes7

أضف تعليق

الرجاء من السادة القراء ومتصفحي الموقع الالتزام بفضيلة الحوار وآداب وقواعد النقاش عند كتابة ردودهم وتعليقاتهم. وتجنب استعمال الكلمات النابية وتلك الخادشة للحياء أو المحطة للكرامة الإنسانية، فكيفما كان الخلاف في الرأي يجب أن يسود الاحترام بين الجميع.


كود امني
تحديث